Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 13
  1. #1

    Concours CBEE : Restauration des Données


    Les signaux de votre système de communication s'affolent. Un message d'une haute priorité vient d'être intercepté. Sans plus attendre, vous demandez à votre interface de l'afficher...


    # ========== TRANSMISSION ENTRANTE ========== #


    Salutations, Cyborgs.
    Cela fait longtemps que nous ne vous avions pas contacté, un conflit avec les Houds nous a fait perdre beaucoup d'informations et de collaborateurs dans ce système... Nos bases et cellules d'études ont été réduites en cendre avec l'ensemble de nos archives... Tout ce qui nous reste c'est une flotte de deux vaisseaux de classe Doum et trois vaisseaux de classe cargo qui contiennent nos dernières connaissances. C'est pour cela que nous faisons de nouveaux appel à vous Cyborgs ! Nous n'avons pas les moyens de disperser nos forces et donc de lancer des missions d'explorations a la recherche d'informations dans le système.

    Si vous pouviez nous renvoyer des rapports sur les espèces végétales, animales etc... Nous saurons vous récompenser comme il se doit ! Nous devrons évacuer le 30 avril a 23h59 au plus tard vous avez donc jusque là pour nous aider à collecter des informations. Si vous avez des questions un de nos agents est joignable a l'aide des protocoles tchat et discord, son nom de code est Centauri.

    Veuillez utiliser la nomenclature suivante lors de la transmission retour, afin que notre système automatique puisse traiter plus facilement le message. Pour des raisons de sécurité, nous utiliserons un ancien algorithme de transmission de message : l'émail. Nous vous prions donc de calibrer vos appareils pour envoyer la totalité de vos recherches à l’adresse suivante : centauri@spaceorigin.fr avec pour sujet (obligatoire) "Concours CBEE : Restauration des Données".

    C'est notre système de transmission automatique fabuleusement fantastique (aussi appelé S.T.A.F.F) qui se chargera d'annoncer les gagnants.
    Bon courage dans votre quête, que nous vous souhaitons favorable.


    # ========== TRANSMISSION TERMINÉE ========== #


    Les signaux de votre système de communication s'affolent. Un message d'une haute priorité vient d'être intercepté. Sans plus attendre, vous demandez à votre interface de l'afficher...


    # ========== TRANSMISSION ENTRANTE ========== #


    Salutations, Cyborgs.
    L'agent au nom de code Centauri nous a envoyé le message suivant :

    Centauri a CBEE...
    Vos données sont vitales pour nos recherches, si vous partez maintenant nos projets prendront du retard et c'est inacceptable ! J'ai réussi à convaincre ma hiérarchie pour déployer la flotte expérimentale sur le terrain et ainsi tester notre dernier prototype de vaisseau de classe Titan. Par conséquent, l'organisation RHUD et moi-même mettrons tout en œuvre afin de protéger ce prototype. Sa puissance est colossale cela devrait vous faire gagner le temps nécessaire à la restauration de l'ensemble de vos données.
    N'oubliez pas.. Le véritable danger n'est pas les Houds donc tenez vos positions et continuez à servir l'organisation.
    Centauri terminé...

    Leur flotte a engagé le combat contre les Houds qui nous poursuivaient... Seulement un tir de leur "Titan" a réduit en miettes la moitié des cuirassés ennemies.. Nous avons fait nos calcules d'après les performances des flottes présentes et de la quantité de données manquante, nous estimons qu'il nous faut encore 7 jours afin de récupérer l'ensemble des données et enfin quitter ce système ! Nous pouvons donc recevoir vos rapports jusqu'au 7 mai a 23h59.


    # ========== TRANSMISSION TERMINÉE ========== #


    Après quelques instants un nouveau bloc de données s'affiche sur votre terminal...


    > Informations obligatoires

    > Nom du Cyborg
    > RP / Rapport d'observation d'une ou plusieurs espèces ( comme pour ce concours )
    > Illustrations de ces espèces (vivement conseillé)

    >Récompenses

    > Premier : Tee-shirt SO + 3200 pulsars
    > Deuxième : 2300 pulsars
    > Troisième : 1450 pulsars
    Dernière modification par Centauri ; 09/05/2018 à 20h47.

  2. #2

    Résultats

    Notre système de transmission automatique fabuleusement fantastique (aussi appelé S.T.A.F.F) vous livre le gagnant. Bravo à tous les participants.

    Les gagnants sont :

    1. KeplerXVI => 1 tee-shirt + 3200 pulsars
    2. Tevgin et Crimson => 2300 pulsars
    3. Persée0405 => 1450 pulsars
    4. AngelsShare et Totoreador => 1000 pulsars


    Toute l'équipe de modération vous remercie d'avoir participé a ce concours.

    /!\ Les images apparaissent pas souvent du premier coup du coup hésitez pas à actualiser /!\
    Dernière modification par Centauri ; 09/05/2018 à 21h37.

  3. #3

    Re : Résultats

    > Nom du cyborg : KeplerXVI
    > Rapport d'observation : Chargement en cours---


    < Musique d'ambiance >


    Sir Kepler : "Sir Kepler vous salue ! Il est fier d'avoir autant de sbires en ce jour de bataille, où la Dictature va recevoir son 137ème raid ennemi de ce mois-ci ! Bombez le torse, et montrez à quel point la Dictature de Kepler est dangereuse, et en quoi vous êtes heureux d'être soumis !"
    Les sbires : "Loué soit Kepler !!"
    Sir Kepler : "Sbire n°579 dans le drône ! Réglez mieux le projecteur sur Kepler ! Il faut que les passants comprennent qui est le héros de l'histoire !"
    Sbire n°654 : "A vos ordres ! Mais j'ai le numéro 654 !"
    Sir Kepler : "On s'en fout ! Tu es un personnage secondaire !"



    En effet, notre cher apprenti tyran robotisé, alias Sir Kepler, se trouvait à la tête d'une jolie troupe de cyborgs et de vaisseaux près de la base alliance de la Dictature, sur la planète d'Alba, pour essuyer une énième attaque venant d'aborigènes fanas de démocratie, ayant pris peur de lui. Le drone projecteur le mettait en surbrillance, pour qu'on puisse voir de loin qui était le leader. Pas très militaire tout ça, m'enfin passons.


    Sbire n°231 :
    "Monseigneur, j'ai une question stratégique... Pourquoi tournons-nous le dos aux ennemis, en ayant une formation qui regarde vers la direction opposée... ? On ne les verra même pas venir !"
    Sir Kepler : "C'est très simple, sbire n°840 ! C'est pour être à la fois un leader charismatique vaillamment en première ligne en tête du peloton, à la fois le plus éloigné des ennemis pour être le dernier à se faire taper, et le premier à fuir pendant que vous mangez les obus à sa place ! Kepler a baptisé cette formation... le K16 !"
    Sbire n°231 : "Grandiose !"

    Alors qu'il félicitait son leader mécanique, qui riait aux éclats de façon exagérée avec une voix de synthèse de méchant de jeu vidéo, fier de sa trouvaille, le sbire se rendit compte de son destin funeste, et eût une petite goutte de sueur au front. Le temps passa, sans un grand stress, comme si les raids étaient devenus un rythme journalier quotidien afin de tenter d'effacer son égocentrisme de la surface d'Alba. Pour peu, les assauts indiqueraient l'heure, tellement ils étaient ponctuels. Puis, des bulles et de la vapeur se firent entendre, comme une casserole sur le feu... Cela venait du lac d'à côté, cette étendue de liquide violacé propre à Alba. Le bruit s'amplifiait, laissant présager d'un événement inquiétant, mettant en déroute les capteurs des différentes machines de guerre lévitant derrière Sir Kepler. L'un des sbires paniqua.

    Sbire n°555 : "Vous avez entendu ? Quelque chose de gros fait du bruit dans les profondeurs du lac... ! Vous pensez qu'il y a un sous-marin ou quelque chose ? On s'est mal préparé ?"
    Sir Kepler : "Voyons ! Tout le monde sait que les devs n'ont pas programmé d'unités sous-marines dans le spatioport ! Ça se saurait ! M'hahaha !! Laissez !"

    Le sbire s'exécuta, absolument pas rassuré par cette remarque qui n'avait aucun sens. Le temps passa, et le bruit finit par se calmer... comme si c'était seulement passager. Un événement naturel, sans doute, même si assez rare pour être inquiétant. Mais certains ne se sentaient pas seuls. Mais les silhouettes des vaisseaux ennemis finirent par se dessiner dans l'horizon, dissipant ces idées là, pour laisser place à la concentration de la bataille (en leur tournant toujours le dos). Les capteurs de Kepler sondèrent les opposants, alors que le sbire cher de guerre lui proposa des plans de bataille.


    Sbire n°118 : "Que dites vous du plan A.L.L.E.Z--P.L.E.U.R.E.R--D.A.N.S--L.E-C.H.A.T, Monseigneur ?"
    Sir Kepler : "Les opposants ont une force surmontable et équitable, le plan ne marchera pas ! Diantre, ils sont bons joueurs, nous ne pouvons même pas être des martyres... Ah, et renommez ce plan en C.O.A, c'est plus court !"
    Sbire n°118 : "Dans ce cas, le plan A.P.P.E.L.E.R--U.N--T.O.P--C.L.A.S.S.E.M.E.N.T ?"

    Sir Kepler : "...et montrer que la Dictature aime travailler en équipe ? Quelle horreur ! Sir Kepler se suffit à lui même ! Oh... mais transmettez quand même quelques vanteries sur Kepler au top classement, juste pour leur rappeler que Kepler existe !"
    Sbire n°118 : "Eh bien... Je crains de devoir vous annoncer qu'il faudra probablement combattre normalement et honnêtement, dans les règles et sans coups fourrés..."
    Sir Kepler : "Q-Quoi ? Mais c-c'est horrible ! Nous sommes perdus !"

    Bien que la bataille pouvait largement être remportée, le simple fait de savoir que Kepler ne pourrait pas briller par un mauvais coup ou une fuite au dépens des autres le mettait dans un gouffre mental. Il voulait une victoire totale, pas "quasi" totale. Faire la guerre normalement ? Il en était hors de question. Il ne s'autorisait une guerre normale qu'en ayant le triple des effectifs de l'autre, pour ensuite baratiner et recruter les rescapés.


    Sir Kepler : "Utilisez des pulsars pour téléporter la base ! Ils vont rayer la peinture !"
    Sbire n°650 : "Trop tard !"

    Et alors que Kepler prenait la fuite comme un lâche en face d'ennemis à sa portée, les bruits du lac reprirent de plus belle, en plus violent. En parallèle, les premiers missiles et les premiers lasers du raid arrivèrent exploser dans les rangs, largement esquivés par les sbires bien plus nombreux. Certains missiles loupèrent leur cible pour plonger dans ledit lac, puis exploser sous l'eau. Mais... cela n'arrangea pas pour autant les effusions de gaz et de bulles. Ils augmentèrent même en nombre et en intensité, à tel point de devenir audibles des ennemis aussi, et visibles à des kilomètres. Il y avait définitivement quelque chose.

    Sbire n°777 : "Monseigneur ! Il y a quelque chose qui sort du lac ! Regardez ça !"

    En effet, des pics violacés sortirent les uns après les autres, avant qu'on comprenne qu'il s'agissait de cornes gigantesques... puis un amas géant capillaire d'une couleur grisâtre, qui changeait l'apparence du lac alors que la chose remontait à la surface. Puis... une tête violacée s'éleva dans les airs, suivi d'un très long cou tout aussi gigantesque. Une créature d'une beauté sans pareille, représentant Alba, tant par son charme, que ses couleurs, que la puissance qui émanait d'elle. Elle s'élevait toujours plus haut de toute sa taille, de son corps à l'allure d'un serpent géant... ou d'une sirène. Elle semblait mal réveillée. Peut être les infrasons des vaisseaux ennemis ? Et les obus n'ont rien arrangés. Kepler l'observait sans bouger, comme hypnotisé par sa beauté, comme il se ferait hypnotiser de la même façon par Alba, la planète qu'il cherche à conquérir depuis ses débuts. Alors que la créature se dirigeait vers le champ de bataille, la panique s'emparait des sbires.


    Sbire n°531 : "Il faut fuir, Monseigneur ! Cette créature n'est pas commode !!"
    Sir Kepler : "Elle est... magnifique... comme Alba."

    Les dégâts ne se firent pas attendre. La créature saisit le premier béhémoth ennemi rien qu'en l'enroulant de sa queue. Sa taille lui permettait. Le massacre commençait... sous les yeux émerveillés de Kepler.

    < Musique d'ambiance >



    Les hurlements fusèrent de toutes parts, ainsi qu'un changement massif de la formation ennemie, qui prit la créature pour cible, comme la priorité numéro une. Les missiles ne firent que s'écraser sur les parties dures de l'épiderme de la chose, qui bondit dans l'air de tout son long, pour atterrir en plein coeur d'autres vaisseaux pour les perforer par le milieu avec la seule force de sa tête, avant de creuser dans la foulée une galerie dans le sol d'Alba, comme si c'était son terrain de jeu. L'animal refit surface très vite dans un autre trou géant qui existait déjà, et détruisit encore d'autres rangées de vaisseaux, qui était carrément sous le feu de leurs propres collègues, par simple panique, à cause de la surprise et de l'incompréhension. Ils ne savaient absolument pas comment gérer cette fantastique créature.

    Les épaves de vaisseaux s'écrasèrent et explosèrent un peu partout, notamment autour de Kepler, qui observait la scène comme s'il était dans un autre monde, alors que ses propres sbires avaient quitté les lieux pour fuir en sécurité. Il était le seul sur les lieux, mais une volonté inexpliquée le poussait à observer cette chose magnifique. Mais le sbire du drone finit par le réveiller de sa veille profonde.


    Sbire n°654 : "Sir Kepler ! Vous êtes en danger ! Revenez faire un débriefing dans la base alliance de la dictature !"
    Sir Kepler : "...Ah ! Euh... oui, oui ! Il était en chemin ! Il regrettait juste l'XP qui lui est passé sous le nez, c'est tout !"

    Une fausse excuse comme il en a le secret, puis il s'envola vers son QG à l'aide de son jetpack, laissant la bestiole finir ses opposants. Il était temps pour une réunion d'urgence, au sujet de cette chose. Les champions de la dictature étaient présents.

    Sir Kepler : "Bien ! Tout d'abord, nommons cette chose ! Appeler cette chose la 'chose' n'est pas très ergonomique... Et Sir Kepler le fait déjà avec ses opposants et ses succursales. Que proposez-vous ?"
    Sbire n°111 : "La mort assurée ?"
    Sbire n°112 : "Bug graphique de SO ?"
    Sbire n°113 : "On ne peut pas, un peu de sérieux ! Cette créature était tellement magnifique et dangereuse à la fois, le véritable portrait d'Alba... J'étais sous le charme. Je n'ai rien vu de pareil."
    Sir Kepler : "Tu as tout à fait raison ! Kepler le XVIème n'a rien vu de pareil non plus ! Enfin une chose qui mérite son attention dans cet univers, et qui est presque aussi belle que Lui ! Il la nommera donc... Kepler XVI bis !"
    Sbire n°113 : "Excellent choix, patron ! Mais... ça ne sera pas très vendeur pour Alba. Et ce n'est pas un robot remontable comme votre noble descendance. Ce n'est peut être pas une bonne idée, sauf votre respect."
    Sir Kepler : "Hum... Aussi dangereuse et belle qu'une nébuleuse... une fabuleuse créature, le portrait d'Alba... Appelons cette chose, l'Albabuleuse."

    Il avait pris une voix synthétique rêveuse, en prononçant ces mots, qui étaient pour une fois sensés. Son expression était indéchiffrable, vu que sa tête était un casque creux, et que ses yeux étaient des projecteurs derrière une visière... mais on sentait que Kepler avait le coeur accroché à l'Albabuleuse, d'une manière ou d'une autre... même si son coeur n'était qu'un processeur intel i16.

    Sir Kepler : "Bien ! Problème suivant ! L'Albabuleuse se situe en plein sur le territoire de la Dictature ! Il faut donc la recruter dans nos rangs, en lui envoyant une invitation ! Est-ce que quelqu'un sait si elle possède une base mère avec un centre diplomatique ?"
    Sbire n°155 : "Vous n'êtes pas sérieux..."
    Sbire n°196 : "Par contre, on peut essayer de la revoir, sur la falaise du lac ? Enfin, quand je dis 'on'... surtout vous, quoi..."
    Sir Kepler : "C'est une excellente idée..."

    Bien que le sbire avait énoncé une idée qu'il commençait à regretter au vu de la dangerosité de la mission, s'en défaussant dans la foulée, Kepler qui aurait d'habitude fui ses responsabilités, a accepté la proposition contre toute attente, laissant ses sujets avec de gros yeux surpris.


    Sir Kepler : "Bien ! Préparez des drones d'exploration ! Kepler veut quelques boucliers humains, un volontaire pour cueillir des fleurs, et un volontaire pour farmer des crédits ! On sait pas encore comment négocier !"

    Et c'est ainsi que le premier voyage à la rencontre d'une bête inconnue s'organisa. La destination n'était vraiment pas loin d'ici, c'était littéralement la porte à côté. Le lac de la zone des amazones, vu par les fenêtres de la base alliance. Ils installèrent un campement et se préparèrent, en essayant de sonder l'eau, d'y jeter des fleurs, de l'argent, puis des détritus... sans succès. Mais la présence de bulles par ci par là était encourageante. Certains sbires redoutaient une attaque frénétique comme sa dernière apparition. Rien l'empêchait de tout saccager, après tout. Mais l'ambiance était plutôt bon enfant, et il n'y avait rien d'oppressant. Alors que la journée arrivait à son terme petit à petit, une ombre se dessina sous la surface... Oui, c'était l'Albabuleuse, elle venait enfin à leur rencontre. Mais aucun signe violent n'était à l’œuvre, c'est comme si c'était de la curiosité. Alors que les premiers membres de la créature sortirent de l'eau, les sbires tombèrent à la renverse sur le sol, mais Kepler se tenait aux premières loges, observant la créature avec fascination.

    < Musique d'ambiance >



    Aucun signe de violence. Les sbires prirent confiance petit à petit, une fraction préférant définitivement prendre la fuite, l'autre rester grandement à l'écart en ayant l'air plus ou moins serein. Et puis la partie robotisée de l'armée, qui restait tout simplement inerte. Kepler toucha de sa main de métal ce qui semblait être le museau de la bête, qui se laissa faire sans signe de méfiance, comme si elle connaissait Kepler et ses adeptes depuis un moment.

    Sir Kepler : "Oh, c'est vrai. Tu habites ici depuis toujours, ça fait des mois que tu dois nous observer. Tu nous connais déjà, n'est-ce pas... ? Pardon de t'avoir dérangé."
    Sbire n°155 : "Hé les gars, venez voir ! Kepler devient tendre ! Il s'est même excusé !"

    La journée était finie, le premier contact s'était très bien passé. Mais c'est comme guidé par sa passion, et son obsession pour la créature, qui égalisait celle envers Alba, qu'il revint à sa rencontre, quasiment tout seul cette fois. Il continuait de jouer les terreurs sources de propagande et de polémiques sur le front, mais revenait ici avec elle, pour se sentir apaisé et en connexion avec la planète. Il multiplia donc les rencontres à la fin de ses journées, en apprenant à connaitre plus en détail l'Albabuleuse, en apportant à chaque fois des choses différentes dans son vaisseau, pour l'étudier, apprendre son alimentation, sa perception des choses... et même son langage.

    > Nom de la créature : L'Albabuleuse (Kepler XVI bis)
    > Planète d'apparition : Alba
    > Zone d'apparition : Lac de la zone des Amazones en 3.64.64


    > Aspect physique & caractéristiques :
    L'Albabuleuse est, dans les grandes lignes, une sirène sans bras gigantesque de 80 mètres lorsqu'elle est étendue de tout son long, ayant pris les couleurs d'Alba à force de l'explorer en long et en large, dans la terre comme dans l'eau. Ses cornes aux allures de bois de cerf sont faits pour réagir en présence de monolithe, qui constitue la plus grande partie de son alimentation jusqu'à en former la carapace de son épiderme, et ce qui expliquerait la hausse énorme du monolithe dans la bourse d'Alba. Sa dentition est faite pour briser les cailloux et broyer le métal, la rendant capable de faire des trous dans n'importe quoi sur le coup, juste avec un peu d'élan et d'appétit. Sa queue est en grande partie faite d'écailles géantes de toutes les couleurs froides du spectre de la lumière, pour l'aider à la fois de nager à grande vitesse, à la fois de se protéger des éboulements, à la fois de se servir de sa queue pour toutes les autres tâches, étant son seul réel membre utilisable. Ses yeux rouges orangés semblent dégager naturellement un gaz, qui peut être hautement combustible dans les profondeurs abyssaux ou caverneux d'Alba, prenant feu avec la vitesse de déplacement de l'albabuleuse, éclairant son chemin, effrayant les gêneurs et aveuglant les proies. Attention toutefois, la consommation de neutronium augmente drastiquement l'émission de ce gaz, embrasant l'albabuleuse ou dégageant des vapeurs nocives à la surface.


    > Mode de vie :
    Aucune autre Albabuleuse n'a été observé, il n'est donc pas à exclure que la colonie d'albabuleuse se situe dans les profondeurs inexplorés, ou alors n'a jamais existé. L'accouplement et la durée de vie n'est donc pas vérifiable. Toutefois, elle semble sédentaire et s'attacher définitivement au lieu où elle vit, et est sensible aux émotions et aux intentions des êtres vivants, ou des créateurs des êtres mécaniques. Elle passe donc une majeure partie de son temps à écouter les habitants d'Alba, houds ou autre, pour sa simple distraction, comme si c'était la personnification de la puissance naturelle de la planète. Aussi, le bruit, même en infrason ou ultrason, semble l'agacer, l'effrayer, et lui faire déclencher des signes de violence. Il n'est pas rare qu'elle attaque un vaisseau en vol, uniquement parce que ses composants sont littéralement une source de nourriture.


    > Analyse approfondie :
    Après quelques recherches, il semblerait que l'Albabuleuse soit enceinte d'une portée d'albabounets. Une poche d'oeufs de la taille de Kepler ont été découverts sous l'une de ses écailles de monolithe. Aussi, il semblerait qu'une grotte sous-marine de sa demeure conduirait à un gisement de 3200 pulsars, ainsi que d'un Tee-shirt SO.
    Dernière modification par Centauri ; 10/04/2018 à 19h34.

  4. #4

    Re : Résultats

    > Nom du cyborg : Maxbibi

    > Journal de bord :
    "j'ai recement observé , a l'occasions d'une de mes sortie dans la neiges pour observé l'évolutions de la société de ma belle planete blanche , une nouvelle espèce de plante , du moins je ne l'ai jamais observée au par avant , elle etait composée d'une longue tige , tres longue , je dirait dans les 3-4 mettre a vue d'œil , mais cette tige aussi longue soit-elle , etait tres fine a peine plus grosse qu'une unité capillaire , a la fin de la tige principale , celle-ci se divisait en millier d'autre tige plus fine encore formant des arc de cercle , cette plante défait toute les loi de la gravitée , au dessus de la tige si fine soit elle , se trouvait tellement de veinure végétal que cette plante aurai pu me servir de para-neige , au bout de chaque arc de cercle qui s'entre croisaient au dessus de ma tete se trouvait une petite fleurs , d'un bleu vif et éclatant , quand j'eu touché une de ces fleurs , celle ci se referma laissant tombé un petit fruit d'un vert pale ,autour de l'emplacement de la plante la neige etait fondu , et c'est en remarquant cela que je me rendis-conte que la plante dégageait une forte chaleur , je fut meme étonné qu'une si belle plante , si fine et si chaude puisse survivre sur une planete au la température avoisinait les -850 degres Celsius et ou l'atmosphère etait composé de cristaux , apres mon observations j'ai décidé de l'appelée chaude-neige
    j'eu vite fait d'en prélevé un échantillons pour l'emmené dans mon laboratoire d'aldés qui aurait surement pu m'en donné la nature , en effet l'aldes me donna toutes les informations dont j'avais besoin la plante que j'appelais chaude neiges s'appelait en fait cosmocryocratée , mes livres d'histoire m'apprirent d'où venaient les racines de son nom , cosmo signifiait le monde , car c'etait une espèce invasive capable de vivre dans presque tout les environnement , cryo venait de froid , car cette plante appréciait fortement le froid , et cratée du latins crat , force , car la tige de cette plante etait extrêmes puissante capable de ce soutenir entière sans aucune aide externe"
    Dernière modification par Centauri ; 08/05/2018 à 20h38.

  5. #5

    Re : Résultats

    Nom du cyborg: Irios
    Nom de la créature / du végétale: Leviathan
    Planète d’apparition: Farenheit
    Zone d’apparition: Découvert dans la zone de Celsius, sous l’eau.
    Aspect physique: Mesure plus de 15 mètres, pèse à peu près 70 tonnes, peau recouverte d’écailles bleu ou grise très résistante, deux grandes cornes aux dessus des yeux, grandes épines dorsales pouvant mesurer jusqu’à 5 mètres.



    Caractéristiques: il repère ses proies grâce à l’écholocalisation.
    Mode de vie: Vie en solitaire, les leviathans sont sédentaires, ils vivent dans une zone de 2 kilomètres à 5 kilomètres. Ils se cachent sur le sol en se camouflant, puis s’enroule autour de sa proie et commence à la déchiqueter.
    Analyse approfondie: Les jeunes ont des écailles plus bleuté que les anciens qui ont des écailles grisé, je pense que ils seraient des larves avant d’être des reptiles.
    Écrit par Irios, explorateur aldéide.
    Encyclopédie des créatures et des végétaux.
    Dernière modification par Centauri ; 18/04/2018 à 00h21.

  6. #6

    Re : Résultats

    > Nom du cyborg : Redevil





    Dernière modification par Centauri ; 20/04/2018 à 14h20.

  7. #7

    Re : Résultats

    > Nom du cyborg : Totoreador



  8. #8

    Re : Résultats

    > Nom du cyborg : AngelsShare

    Dernière modification par Centauri ; 09/05/2018 à 19h48.

  9. #9

    Re : Résultats

    > Nom du cyborg : Persée0405





  10. #10

    Re : Résultats

    > Nom du cyborg : Tevgin

    > Alba :
    Voir le rapport

    > Chronos :
    Voir le rapport

    > Fahrenheit :
    Voir le rapport

    > Kalio :
    Voir le rapport

    > Métah :
    Voir le rapport

    > Moroo :
    Voir le rapport

    > Néo :
    Voir le rapport

    > Secteur Z-42 :
    Voir le rapport

    > Thorus :
    Voir le rapport

    > Titan:
    Voir le rapport

    > Xérès :
    Voir le rapport

Discussions similaires

  1. Concours CBEE : Observations Avancées
    Par Centauri dans le forum CBEE
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/02/2016, 21h32
  2. Concours CBEE : Source énergétique
    Par CBEE dans le forum CBEE
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/12/2015, 17h14
  3. Concours CBEE : Cellules d'études
    Par CBEE dans le forum CBEE
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/09/2015, 17h00
  4. CBEE : Résultats des votes !
    Par CBEE dans le forum Concours Faune & Flore
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/06/2015, 08h30
  5. Concours CBEE : La faune et la flore intergalactique
    Par Sirius dans le forum Concours Faune & Flore
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/05/2015, 17h39

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •