Affichage des résultats 1 à 4 sur 4
  1. #1

    Paradoxes scientifiques 1 : la température de Fahrenheit

    HRP : Le texte qui suis est un essais de vulgarisation scientifique. Je ne suis pas un expert du domaine abordé et peu donc faire des erreurs, merci de me les signaler si vous en voyez. Dans tout les cas, si vous voulez être sûr, consultez les sources.

    Si on avait dis a un humain, il y a 1000 ans, que la température sur une planète, loin de là, était de -873,15 °C, ils auraient rigolé. Enfin, une petite partie, car ce genre d'info fait ni chaud ni froid a la plupart des humains.

    Comme vous l'avez compris, nous allons parler ici de température, et, surtout, de celle de fahrenheit.

    1- Le problème : ce fameux zero absolu.
    Pour comprendre ce qu'est le zero absolu, il faut d'abord comprendre ce qu'est la température, la chaleur.
    Qu'est ce que la température ?
    Pour simplifier, la température, c'est le niveau d'entropie de quelque chose. C'est a dire, son niveau de désordre interne u niveau microscopique.
    "Wut", me direz vous.

    Pour expliquer ça, prenons l'exemple de l'eau.
    L'eau est solide en dessous de 0°, liquide entre 0° et 100°, et gazeux au dessus.

    L'image si dessus illustre ce qui se passe au niveau moléculaire.
    La structure moléculaire de la glace est stable. Organisée. Celle du gaz, c'est le bordel. Rien n'est organisé, tout bouge.
    Je pense que vous voyez l'idée

    Et bien, c'est pareil pour tout. En gros, plus la température monte, plus c'est le bordel au niveau des molécules, plus il y a de mouvement. Et plus la température baisse, plus c'est stable, immobile.

    Et le zero absolu, dans tout ça ?
    On y arrive.
    Peut-on être plus immobile qu'immobile ?

    On l'a vu au dessus, la température, donc, est définie par l'entropie, le bordel au niveau moléculaire. Plus les molécules bougent, plus c'est chaud. Et moins elle bougent, plus c'est froid.

    Le "niveau de froid" maximum est donc atteins quand les molécules sont immobiles. L'entropie, le "bordel", est alors nul. Ce niveau de froid est nommé zero absolu, car c'est le minimum de température possible a atteindre, on ne peut physiquement pas faire plus froid que ça. Il est de −273,15 °C

    La température de Fahrenheit, de -873,15 °C, pose donc problème, puisqu'elle est largement en dessous de ces -273,15 °C

    Sources :
    http://www.linternaute.com/science/m...roabsolu.shtml
    http://www.futura-sciences.com/magaz...o-absolu-4714/

    2- Les théories :
    - Le faux négatif :
    Il y a bien longtemps, sur terre, des scientifiques on affirmé avoir enregistré des températures inférieures au 0 absolu en laboratoire, a la grande surprise du monde scientifique.
    En réalité, il s’agit là plus d’une subtilité lié a un problème de formule, qu’a une température réellement négative, puisque cet températures négatives se sont montrée plus chaude que n’importe quelle température positive.
    Mais nous n’avons aucun expert dans ce domaine, alors autant aller lire par vous même :
    http://www.sciencepresse.qc.ca/blogu...rade-subtilite

    - L’entropie multidimensionnelle (HRP : rien de scientifique dans cette partie là)
    Si au 0 absolu, les molécule sont immobile dans les 3 dimensions que nous connaissons, rien ne nous indique que c’est le cas sur des plans dont nous n’aurions pas connaissances. Aussi, il est tout a fait possible d’imaginer descendre sous le 0 absolu en diminuant l’entropie sur des domaines encore inconnu.
    Nous pourrions même imaginer que les températures négatives joueraient sur le temps, ce qui expliquerais cette impression que le temps est figé lorsque l’on se déplace sur le sol blanc de Farhenheit.

  2. #2

    Re : Paradoxes scientifiques 1 : la température de Fahrenheit

    petite précision: °C = Celsius, °F = Fahrenheit
    T(°F) = T(°C) × 1.8 + 32

  3. #3

    Re : Paradoxes scientifiques 1 : la température de Fahrenheit

    Citation Envoyé par carcasse Voir le message
    petite précision: °C = Celsius, °F = Fahrenheit
    T(°F) = T(°C) × 1.8 + 32
    La température de Fahrenheit est bien en celsius.

    Pour la prochaine fois, La masse de titan ? !

  4. #4

    Re : Paradoxes scientifiques 1 : la température de Fahrenheit

    c'est quand qu'on parle de pression négative?

Discussions similaires

  1. Participations : Fahrenheit
    Par CBEE dans le forum Concours Faune & Flore
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/06/2015, 16h00
  2. ARCHIVES Fahrenheit
    Par Earil dans le forum Fahrenheit
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/04/2015, 11h48

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •