Entrée n°473 :

Cher Journal,

C'est le bordel. Voilà, c'est clair et net, c'est le bordel ici.
Swingué entre Néo et Xérès, c'est déjà galère, mais quand c'est le souk sur l'un, et sur l'autre, je te raconte pas.
Je te jure quand je suis arrivé sur Xérès, je le savais déjà que ça allait être la merde, faut dire que ça avait pas une réputation très bonne déjà à l'époque. Les politiques nationalistes extrêmistes, ça plaît pas à tout le monde. Après, moi, j'étais là pour le neutro, alors la politique, tant qu'elle me laissait tranquille, ça m'allait.
Mais voilà, évidemment, ça marche pas comme ça. Les conflits individuels prennent toujours une ampleur inconsidérée parce que les gens savent pas faire la part des choses. Ils font toujours des amalgames entre action d'un individu et action d'une alliance, ou alliance et gouvernement, et compagnie. Insortable ces habitants. Les habitants des planètes de cette galaxie cherchent toujours à étendre leurs combats. Intenables. J'te jure, y'en a pas un pour rattraper l'autre !
Pourtant à la base, y'en a quand même peu qui ont des intentions purement mauvaises ! Enfin, on en connaît toujours, évidemment, des cas d'extrêmes de malhonnêteté, de manipulations volontaires et autres, mais de là à ce que tout le monde s'y mette, c'est balaise.
Cette guerre est un enchaînement de "A il est pas gentil alors toute son alliance elle va prendre", "B a tapé A, alors j'vais taper F pour le venger", "E, il a défendu, Haaaaaaan, cet opportunisme, j'vais taper Z, K et M en représaille !" et ainsi de suite. Les gens sont justes pas capables de régler leurs conflits entre eux sans aller pleurer pour de l'aide auprès de leurs copains. Dans tous les camps. Cette guerre est stupide. Vraiment mon p'tit journal. Aucun intérêt. C'est aussi un enchaînement de jalousie. De manipulation politique. De tout un tas de truc nocif que ces habitants ne peuvent s'empêcher de faire, ou de ressentir.

Et le pire, c'est qu'en parlant avec différents acteurs du conflit, on sait que plusieurs en veulent pas du conflit. Je veux dire, dans tous les camps., Y'en a toujours de tous les côtés qui savent pas pourquoi ils se battent, d'autres qui sont venus parce que y'avait de la lumière c'était joli, d'autres parce que y'avait des trucs à prendre, là, comme ça, même si ils s'en foutent du conflit.
Foutaises. Cette guerre n'a pas plus de fondement qu'un concombre posé verticalement sur du sable.

Mince, Bob est revenu du bunker, j'vais l’accueillir !
A plus tard petit journal !

Sylda