The Thorus Mirror – N°0

L’absence de médias de qualité sur notre merveilleuse planète nous a poussée à réagir.
Suivant l’élan initié par nos nouveaux confrères de Thorus-matin, nous vous annonçons donc l’ouverture prochaine du Thorus Mirror, journal aux parutions erratiques et à la rédaction chaotique qui aura pour but de relayer, d’analyser et de commenter les actualités de la planète.
Pour ce numéro de lancement, nous vous proposons un reportage dans les coulisses de l’attaque de la capitale de Thorus, pour vivre comme vous y étiez l’évènement galactique du mois.

Récit de Minatoi.
Mercredi 22h, dans toutes les salles de communication holographique de Thorus.
"Bonsoir les Nouilles,
Je suis MarcAurell, citoyen impliqué de Thorus.
Comme vous le savez, depuis quelques temps déjà, les Houds, vils usurpateurs qu'ils sont, se sont emparés du gouvernement sur Thorus. En effet, c'était par une pâle nuit de pleine lune que, surgissant des fourrés et comme venus de nul part, les Houds ont pris d'assaut la capitale, en prenant soin de détruire l'usine de Cookie planétaire.
Depuis lors, l'empereur Houds, ainsi autoproclamé Empereur de Thorus, a décrété toute une série de réformes plus inadmissibles les unes que les autres : augmentation des taxes, réduction de la production des ressources planétaires…
Bref, nous ne pouvons le laisser agir plus longtemps !
Il est temps pour les Nouilles de partir enfin au combat !
Vous en rêviez ? Vos flottes prennent la poussière ? […]
Les enfants, n'attendons plus, aux armes mes chères Nouilles ! Il est temps !
Vive les Nouilles !"

Vendredi 14h03, dans le vaisseau d’assaut modifié vaisseau amiral de flotte de Minatoi.
- Il est temps ! pensa Minatoi en contemplant sa flotte entrer dans la zone de détection de Dasihaul. Aujourd’hui le monde va enfin découvrir ce qu’est la vraie puissance !
- Monsieur, nous venons de recevoir les coordonnées d’atterrissage, l’informa le pilote via le transmetteur posé sur le bureau.
- Parfait… c’est le moment d’entrer en scène !

Vendredi 15h01, salle d’attente de l’ambassade planétaire sur Dasihaul.
Minatoi rageait en silence. Il avait prévu une entrée fracassante, une ovation populaire pour saluer l’arrivée de son énorme armada qui promettait d’éclipser toutes les autres minuscules flottes envoyées par les autres seigneurs. Au lieu de ça, il avait du poser sa flotte bien en dehors de la cité (par manque de place lui avait-on dit), entre deux flottes toutes aussi puissantes que la sienne.
Le seul comité d’accueil qu’il avait reçu fut un stagiaire assistant du chef de la police du quartier qui lui indiqua le chemin à faire pour se rendre à l’ambassade, afin remplir toutes les formalités administratives liées à cette arrivée.
Ayant fait ce chemin, il s’était vu accueillir par un « vous serez le numéro 78, allez dans la salle d’attente et attendez qu’on vous appelle », pièce qui s’était révélée être un hangar rempli de personnes, assises sur des caisses de yop à la fraise et de nouilles.
- Cela suffit ! Commença Minatoi, Je suis le seigneur …
- On se calme le nouveau, l’intercepta le seigneur voisin, un certain Tribulation, on est tous à la même enseigne. Certains ici sont là depuis 8h, eux sont à plaindre, pas toi.
- 8h ?? Comment est-ce possible ?
- La base n’est pas faite pour recevoir autant de monde d’un seul coup …
- Tout ces gens ici sont des seigneurs qui ont amené leurs flottes ?
- Presque... Certains ont amené tellement de vaisseaux qu’ils ont du demander aux ouvriers de les conduire, ce sont eux là-bas qui attendent comme nous, statut particulier tout ça …

Il y avait de tout, du petit au gros, du jeune au vieux, du colosse à l’aldéide. Tant de monde avait répondu à l’appel aux armes, c’était impressionnant.
- Tout cela est bien beau mais moi j’ai am…
- Te fatigue pas le nouveau, on a tous amené au moins autant de vaisseaux que toi, le coupa à nouveau Tribulation.
- …
Plus loin, les seigneurs Klorien et Nihilion souriaient en observant la scène.

Vendredi 22h42, vaisseaux amiral de la flotte de Minatoi.
- Seigneur, la capitale est en vue, annonça le pilote.
- Bien, gardez la formation et attendez le feu vert pour attaquer.
Enfin ! Après moultes tracas l’heure de l’action était enfin arrivée ! Fini l’administration, fini les seigneurs moqueurs, fini l’attente, la rage allait pouvoir s’évacuer sous forme de projectiles à destination des vaisseaux houds !
La formation était simple : La flotte était groupée en un gros tas. « On les écrase sous le nombre, on s’en fout de la stratégie » avait dit Viva, un général Colosse. Et tous avaient approuvé.
Minatoi contemplait désormais les vaisseaux de cette formidable armée s’apprêtant à botter dehors cet infâme ravioli houds. Il devait bien admettre que cette vue lui donnait des frissons, c’était très impressionnant.
En plus des vaisseaux d’Aegon, de Thanatos, de Boisson-fruit et de Tché situés en formation autour de la flotte, ce sont des flottes venant de 160 autres bases qui étaient venus, formant une puissance encore jamais atteinte.

- A toutes les flottes, on passe à l’attaque. On se revoit tout à l’heure, bonne bataille à tous chers camarades ! clama l’organisateur de cette attaque, l’Amiral MarcAurell.

http://bigbang.spaceorigin.fr/report...be358fso313894